Un accompagnement des PMI et PME congolaises

Le développement du tissu économique d’un pays passe inévitablement par l’émergence et la solidification de ses petites et moyennes entreprises. C’est pourquoi Total au Congo s’est uni le 22 janvier 2015 avec le Projet d’Appui à la Diversification Économique (PADE) de la Banque mondiale, dans le cadre d’un partenariat technique pour soutenir les PMI et PME congolaises dans leurs démarches entrepreneuriales. Le 23 aout 2016, la filiale a signé une convention de partenariat avec la Banque mondiale et la banque Crédit du Congo pour permettre aux petites et moyennes entreprises locales d’avoir un dispositif pour pallier au manque de matériel et d’équipement.

  • Ministre des hydrocarbures, Ministre des petites, moyennes entreprises et de l'artisanat, Directeur général TEPC et collaborateurs avec les membres du PADE (Banque mondiale)

    Ministre des hydrocarbures, Ministre des petites, moyennes entreprises et de l'artisanat, Directeur général TEPC et collaborateurs avec les membres du PADE (Banque mondiale)

Le renforcement des secteurs hors pétrole

Face à une industrie pétrolière dominante dans le contexte économique congolais, Total au Congo et la Banque mondiale, via le Projet d’Appui à la Diversification Économique (PADE) ont signé un partenariat technique le 22 janvier 2015. Le PADE et Total au Congo s’engagent donc ensemble, pour contribuer à la dynamisation du tissu des petites et moyennes entreprises congolaises intervenant dans les secteurs d’activités de la filiale éligibles au PADE. L’objectif est de renforcer, via des subventions, les capacités des PMI et PME locales des secteurs tels que l’agro-industrie, le bois, le transport et la logistique, les mines, le tourisme et l’artisanat, le BTP.

A la faveur de ce projet, le personnel de la société PEPI Congo a reçu en 2015 la certification en protection cathodique délivrée par le Centre Français de l’anticorrosion (CEFRACOR), à l’issue d’une formation en France. Devenant ainsi la première entreprise congolaise à disposer en son sein du personnel certifié en protection cathodique

En 2016, 20 soudeurs travaillant pour les entreprises locales ISIC GROUP, PROZYDAK, ST2C et T-DIAP ont été sensibilisés et formés en matière de construction métallique suivant les normes qualités requises par les standards internationaux. A l’issue de ce processus de formation et de coaching, les entreprises sont désormais habilitées à travailler sur les classes de tuyauterie critiques et à exécuter un cahier de charge soudage dans les règles de l’art et de qualité, exigées par les grandes entreprises.

Un partenariat axé sur la synergie entre le FACP et Total au Congo

Afin de répondre à l’éligibilité du PADE et aux besoins de Total au Congo, les entreprises sélectionnées sont celles dont le secteur d’activité répond, d’une part, au besoin de diversification économique (hors pétrole) du Congo, tout en opérant également dans le périmètre d’activité de Total au Congo. La filiale participe ainsi à l’identification des besoins en termes de capacité technique, des entreprises locales avec lesquelles elle travaille, et qui sont éligibles au PADE. Cela leur permet ensuite d’obtenir une subvention qui leur sera accordée par le Fonds d’Appui à Coûts Partagés (FACP), une unité opérationnelle du PADE.

10 milliards de FCFA pour soutenir les PME congolaises

Parmi les problèmes que rencontrent les entreprises locales, figure celui de l’acquisition de matériels et d’équipements. Afin d’améliorer la compétitivité des entreprises locales grâce à l’acquisition des équipements et matériels de travail, Total au Congo s’est engagé le 23 aout 2016 aux côtés de la Banque mondiale et du Crédit du Congo pour mettre en place ce mécanisme de financement en faveur des PME et PMI. D’un montant de 20  millions de $ soit 10 milliards de FCFA, il va permettre aux PME locales d’accéder à des crédits pour s’équiper et ainsi garantir leur développement et leur pérennité.

En tant qu’un des acteurs majeurs de l’économie congolaise, l’engagement de Total au Congo dans la diversification économique du pays s’inscrit dans la logique de sa politique sociétale ; une  politique qui vise notamment la valorisation du contenu local.

Partager ce projet