Total au Congo exerce ses activités sur l’ensemble du territoire national sur des sites situés en mer et sur terre. Deux activités sont représentées, l’Exploration-Production et le Marketing & Services. Pour le Groupe, la République du Congo est une zone majeure d’activité. Présent au Congo depuis 1969, Total met tout en œuvre pour que ses activités soient accompagnées d’effets positifs dans les domaines économiques, sociaux et environnementaux.

Du conventionnel à l'offshore profond

Depuis 1969, la filiale a mis en production de multiples sites dans l'offshore conventionnel. La découverte en 1998 de Moho-Bilondo par 700 mètres de profondeur d'eau a lancé le premier gisement de l'offshore profond congolais. Tout en maintenant sa présence dans le conventionnel, Total E&P Congo relève un  défi technologique majeur : Moho Nord.

Avec le projet Moho Nord, Total réalise le plus grand projet pétrolier jamais mené au Congo. Le Groupe a multiplié les technologies innovantes, pour une exploitation plus sûre, plus performante et plus respectueuse de l’environnement. Pour atteindre ces objectifs, Total au Congo a fait construire un FPU tout électrique, le premier au Congo, ne faisant pas de brûlage continu des gaz associés et ne rejetant pas ses eaux de production à la mer. 

Leader de la distribution de produits pétroliers

 

La société TOTAL CONGO SA communément appelée TOTAL distribution est née de la privatisation du secteur aval pétrolier en 2002. L'investissement humain des salariés et des partenaires ainsi que le soutien financier du Groupe ont permis à Total au Congo d'être aujourd'hui leader de la distribution de produits pétroliers sur le territoire congolais. Total Congo SA compte à ce jour 47 stations-service déployées sur tout le territoire congolais, contribuant au développement socio-économique du pays et aussi au désenclavement de régions de l’intérieur.

Une entreprise innovante et éco responsable

Engagé en faveur du développement des communautés

Dans le cadre de sa responsabilité sociétale, le Groupe Total s’engage aux côtés des pays hôtes pour contribuer au développement socio-économique des territoires où il opère ses activités. Pour Total au Congo, le contenu local correspond à un ensemble de valeurs ajoutées généré par le recours aux entreprises locales, le développement des outils de production industrielle et le renforcement des capacités. Avec le projet Moho Nord, 13 000 tonnes de structures ont été fabriquées localement, 600 000 heures ont été dispensées pour la formation de jeunes cadres Congolais, 40 entreprises ont été formées en management, qualité et sécurité dans le but de les aider à atteindre les standards internationaux.

L’éducation, une priorité

L’éducation étant un des axes majeurs de sa politique sociétale, Total au Congo, en collaboration avec le Ministère de l’enseignement supérieur et le Ministère des Hydrocarbures, contribue à l’amélioration des conditions d’étude et de recherche des facultés de l’Université Marien Ngouabi. Un accord signé entre les trois parties a permis à Total au Congo d’apporter un appui à la création d’un Master en Génie Pétrolier au sein de l’Ecole Nationale Supérieure Polytechnique (ENSP) et d’apporter son soutien logistique aux étudiants. L’organisation des séjours de recherche, l’appui aux échanges interuniversitaires, la réfection et la réhabilitation des infrastructures universitaires (laboratoire d’anthropologie, salles de cours etc.) sont également à mettre à l’actif de ce partenariat.

A Pointe-Noire, deuxième ville du Congo, la filiale s’est engagée à financer la construction de la faculté des sciences au sein de l’Université Catholique du Congo, en partenariat avec le Gouvernement, l’Eglise catholique, Chevron et la Société Nationale des Pétroles du Congo (SNPC).

La santé pour tous

Afin d’améliorer les conditions de santé des populations, Total au Congo s’est associé avec la Fondation Congolaise pour la Recherche Médicale (FCRM). La filiale fournit des ressources financières nécessaires à la mise en œuvre de deux projets de recherche relatifs à la surveillance du paludisme et à la mise en œuvre d’un observatoire des maladies diarrhéiques. Total au Congo collabore ainsi avec plusieurs centres de santé locaux comme l’Hôpital Général Adolphe Sicé de Pointe-Noire et l’hôpital de Talangaï de Brazzaville, ainsi qu’avec l’Institut Pasteur pour la recherche sur d’autres bactéries.

Chiffres clé

  • 1324
    collaborateurs
  • 60%
    de la production nationale de pétrole
  • 1969
    date de création de la filiale
  • 6
    des 10 sites majeurs du pays opérés par Total

* Total RH (au 4eme trimestre 2015)

pour en savoir plus sur Total

Nos sites au Congo

Energisons la vie cha ...

Plusieurs stations-service déployées sur tout le territoire Congolais.

En savoir plus
Nos sites