16/05/2017 - Actualités

Total inaugure Moho Nord, le plus grand projet pétrolier jamais réalisé au Congo

Le 15 mai 2017, Total et ses partenaires, Chevron et SNPC ont inauguré le projet Moho Nord sur le Boulevard de Loango, en présence du Président de la République du Congo et de Patrick Pouyanné président-Directeur directeur général du groupe Total.

Situé à 75 kilomètres au large de Pointe-Noire en République du Congo, le projet Moho Nord a été mis en production le 14 mars 2017. L’inauguration de ce gigantesque projet intervient près de 10 ans après sa découverte. Selon Patrick Pouyanné, le succès du projet Moho Nord a été rendu possible grâce aux multiples efforts déployés par des hommes et des femmes de toutes les équipes. « Plus d’une cinquantaine de millions d’heures de travail ont été nécessaires, les ingénieurs et les techniciens de plus de vingt nationalités, ont été mobilisés », a-t-il déclaré.

Pour Jean-Marc Thystère-Tchicaya, Ministre des hydrocarbures, Moho-Nord devrait permettre à la République du Congo d’amortir l’impact de la chute des cours du baril et augure donc des lendemains meilleurs nonobstant la conjoncture particulièrement rude pour l’industrie pétrolière.

L’exploitation de Moho-Nord obéit aux normes de respect de l’environnement. Le FPU Likouf associé à la TLP (Tension Leg Production) a été conçu pour minimiser l’impact sur l’environnement : aucun brûlage de gaz en conditions normales d’opérations et une efficacité énergétique accrue grâce au concept "tout électrique" permettant d’optimiser la quantité d’énergie nécessaire au fonctionnement des installations. Le président-directeur général du groupe Total s’est félicité de toutes ces mesures en faveur de l’environnement qui, selon lui, correspondent bien « à une entreprise pétrolière et gazière responsable dans toutes ses dimensions ».

En décembre 2015, le projet Moho Nord a franchi une première étape avec la mise en production de Moho Phase 1 bis qui a augmenté la capacité de production du FPU Alima de 40 000 barils par jour. Avec cette deuxième étape, le projet ajoute une nouvelle capacité de 100 000 barils par jour ce qui permettra d’atteindre d’ici la fin de l’année 2017 une capacité de production globale de 140 000 barils équivalent pétrole par jour.

Total opère ce projet avec une participation de 53,5 %, à côté de Chevron Overseas (Congo) Limited (31,5 %) et la Société Nationale des Pétroles du Congo (15 %).