19/07/2018 - Actualités

Réunion de fixation des prix fiscaux produits des bruts commercialisés en République du Congo

Les sociétés pétrolières basées au Congo, des experts du secteur et invités ont fixé les prix des hydrocarbures du deuxième trimestre 2018 à 72,3 dollars par baril, pour un différentiel de -2,1 dollars par baril, du 17 au 18 juillet 2018, à Pointe-Noire.

Présidée par le ministre des hydrocarbures, Jean-Marc Thystère Tchicaya, la réunion a débouché sur la fixation des moyennes trimestrielles des hydrocarbures comptant pour le deuxième trimestre 2018. En dollars par baril, les prix de présentent comme suit : Djéno Mélange 72 ; NkossaBlend 75,7 ; Yombo 68,6 ; Nkossa Butane 48 ; Nkossa Propane 33,4.

Quant aux moyennes des différentiels des prix des bruts congolais, en dollars par baril également, elles sont les suivantes : Djéno Mélange -2,6 par rapport au Brent daté ; NkossaBlend 0,5 par rapport au Brent daté ; Yombo -5,8 par rapport au Brent daté ; Nkossa Butane 0,3 par rapport au butane North  West Europe ; Nkossa Propane -3,2 par rapport au propane Mont Belvieu. La moyenne trimestrielle des prix fixés des hydrocarbures  est de 72,3 dollars par baril, pour un différentiel de -2,1 dollars par baril.

Selon Jean-Marc Thystère Tchicaya, la production de la République du Congo, stabilisée aujourd’hui autour de 350 000 barils jour, avec en ligne de mire 400 000 barils jour à l’horizon 2020, combinée à cette tendance haussière des prix du baril de pétrole, devrait permettre, d’une part, de faire face aux enjeux qui s’imposent à ce secteur et, d’autre part, d’encourager les sociétés à sanctionner économiquement des projets à court et moyen terme permettant la relance de l’économie.

 

  • Photo de famille Réunion de fixation des prix fiscaux des bruts commercialisés en République du Congo