01/02/2017 - Communiqué de presse

Défis de Total E&P Congo en 2017 : efficacité opérationnelle et poursuite du programme de réduction des coûts

Vendredi 27 janvier 2017 : L’année 2017 sera pour Total E&P Congo « une année de défis », a déclaré Pierre Jessua, directeur général de Total E&P Congo, jeudi 26 janvier au cercle Le Derrick, lors d’une cérémonie de présentation du bilan 2016 et des perspectives 2017. Parmi ces défis, il y a la sécurité et la protection des collaborateurs, de l’environnement et des installations de Total E&P Congo. D’autant plus que Total E&P Congo a enregistré en 2016 le plus bas taux d’accidents. Résultat à consolider en 2017 avec des objectifs plus ambitieux : « zéro fatalité et zéro accident majeur.»

Un autre défi consiste à délivrer le projet Moho Nord dans les délais prévus et avec les performances attendues. Ce projet a déjà franchi des étapes majeures en 2016 : l’intensification de la campagne de forage des réservoirs Miocènes, l’installation de la TLP (plate forme de forage soutenue par les tendons), le lancement de la campagne de forage du réservoir Albien, l’arrivée du FPU Likouf et sa campagne d’ancrage. Total E&P Congo se mobilise pour que « la mise en production du FPU Likouf prévue pour fin mars 2017 soit une réussite totale », a indiqué Pierre Jessua.  L’enjeu est de taille pour Total E&P Congo et la République du Congo, avec en ligne de mire une production attendue d’environ 100.000 barils par jour d’ici fin 2017.

Selon Pierre Jessua, l’industrie pétrolière doit se transformer dans un contexte marqué par la diminution du prix du baril. Car depuis mi 2015, le prix du baril n’a pas franchi le cap de 60 dollars. Ainsi, 2017 continuera à être pour la filiale une année de discipline budgétaire. Le programme de réduction des coûts en cours, ayant affiché son efficacité l’année dernière, va se poursuivre. Cette discipline a permis, entre autres, à la filiale de réaliser de nombreuses actions sociales en 2016 en dépit de la crise. Total E&P Congo tient à poursuivre sur la même lancée en 2017. Il s’agit plus particulièrement des initiatives en matière d’éducation, d’accès aux soins et services de santé, de soutien à l’émergence des PME-PMI performantes et compétitives et à la diversification de l’économie congolaise.

Pierre Jessua a mis à profit cette rencontre pour remercier les plus hautes autorités nationales pour l’adoption de nouveaux termes fiscaux sur N’Kossa. Ces textes vont ouvrir de nouvelles perspectives pour ce champ pétrolier qui a totalisé 20 ans le 17 novembre dernier. Pierre Jessua a également salué la promulgation du nouveau code des hydrocarbures par le Président de la République du Congo. Il s’est aussi réjoui du bon climat de collaboration qui a prévalu entre Total E&P Congo et ses partenaires en 2016, la SNPC, Eni Congo et Chevron notamment, avec l’espoir de voir ce climat perdurer pour le succès de leurs entreprises respectives.

Le directeur général de Total E&P Congo a, en outre, remercié les Préfets de Pointe-Noire et du Kouilou, respectivement Alexandre Honoré Paka et Fidèle Dimou, pour l’ensemble de leurs collaborations fructueuses avec Total E&P Congo, tout en leur présentant ainsi qu’aux chefs d’entreprises et responsables des associations ses vœux de bonheur et de santé pour 2017. Le Préfet du Kouilou, Fidèle Dimou, le Président du Conseil départemental du Kouilou, Alexandre Mabiala, le Président du Conseil municipal de Pointe-Noire, Roland Bouiti-Viaudo, et  le Consul Général de France, Jean Luc Delvert, ont pris part à cette cérémonie.

.