22/08/2017 - Actualités

Acep Congo, des capacités renforcées grâce au projet Moho Nord

Dans le cadre de la construction des installations de Moho Nord, plus de 5 500 heures d’accompagnement au pilotage d’entreprises ont été dispensées aux PME locales pour renforcer leurs compétences. Célestin Tabouna, directeur général d’ACEP Congo, revient sur la formation de deux membres de son équipe. Découvrez son témoignage : 

  1. Quel est votre métier et quel a été votre rôle sur le projet Moho Nord ?

Célestin TABOUNA : Les travaux neufs Electricité et Instrumentation (E&I) font partie de notre métier. Nous avons participé au commissioning E&I sur le projet MOHO NORD, où nous nous sommes chargés de la supervision commissioning sur la TLP (Tension Leg Platform). Ce rôle nous a permis de travailler sur le contrôle des équipements à travers la méthodologie OPERCOM-ICAPS. Notre action consistait à se rassurer du bon fonctionnement des équipements avant leur mise en marche définitive après des tests dynamiques et énergisés.

  1. Quelle formation vous a été délivrée et combien de personnes dans votre entreprise ont suivi cette formation ?

Il s’agit de la formation en supervision commissioning E&I. Deux agents ont été formés pendant plus de 2 ans grâce au partenariat SPIE/ACEP. Suite à cette formation, les agents d’ACEP Congo sont désormais en mesure de travailler sur la méthodologie OPERCOM, comme opérateur ICAPS, propre à Total.

  1. Que vous a-t-elle apporté professionnellement et personnellement ?

Sur le plan professionnel, cette formation représente un atout important pour ACEP Congo qui devient compétitive sur le marché grâce à ce savoir-faire. Désormais, pour des projets futurs, Total pourra recourir à la main d’œuvre locale pour ce type de travail.

Du point de vuepersonnel, cette formation a permis de renforcer nos capacités relationnelles et à travailler en équipe. Les agents étaient entourés de gens compétents et formidables, ce qui a favorisé une bonne collaboration.